L’hygiène des mains est primordiale à la santé humaine. Nos parents nous répétaient déjà, étant jeunes, de nous laver régulièrement et correctement les mains. Que reste-t-il de ce conseil à l’âge adulte ? Découvrez ici les résultats effarants d’une étude sur le sujet.

Une étude menée par des chercheurs du Michigan State University a permis de constater que seulement 5% des personnes qui ont utilisé les toilettes publiques se lavent les mains assez longtemps pour tuer les germes responsables d’infections.

Pire encore , 33% n’utilisent pas de savon et 10% ne se lavent pas les mains du tout !
Les hommes étaient, d’ailleurs, moins rigoureux que les femmes pour se laver les mains correctement. Les hommes tunisiens dépassent largement ces pourcentages !

« Ces résultats sont surprenants pour nous parce que les recherches antérieures suggéraient que le lavage des mains se produit à un rythme beaucoup plus élevé », a déclaré Carl Borchgrevink, professeur investigateur principal de l’étude.

o-WASH-HANDS-facebook

L’étude était basée sur l’observation de 3749 personnes dans les toilettes publiques.
Borchgrevink et ses collègues ont formé une douzaine d’étudiants dans la collecte des données et leur ont fait observer le lavage des mains dans les toilettes des bars, restaurants et autres établissements publics.

L’étude est l’une des rares à prendre en compte des facteurs tels que la durée du lavage et l’usage ou non de savon.

Plus en détail les résultats, donnent ce terrible constat :

15% des hommes ne se lavent pas les mains du tout contre 7% des femmes en sortant des toilettes.
– Quand ils se lavent les mains, seulement 50% des hommes ont utilisé du savon, comparativement à 78% des femmes.
– Les gens étaient moins susceptibles de se laver les mains si le lavabo était sale.
– Le lavage des mains est plus répandu tôt dans la journée. Borchgrevink suggère que les gens de sortie le soir pour la prise d’un repas ou d’un pot sont en mode « décontracté » qui favorise le laisser-aller.
– Les gens étaient plus susceptibles de se laver les mains si un signe encourageant à le faire était présent.

On comprendra donc que les toxi-infections de type alimentaire ne proviennent pas toujours de la cuisine. Les mains de la personne concernée ou celles de ses contacts ont pu tout aussi bien la contaminer !

Commentaires

commentaires